Mise à jour : novembre 2020.
 
Nous vous félicitons pour tout ce que vous avez fait pour les vacanciers pendant la pandémie de la COVID-19. Derrière chaque vacancier qui a dépensé de l’argent durement gagné pour un séjour dont il ne peut pas profiter, nous savons qu'il y a un propriétaire qui compte sur des politiques d’annulation définies pour payer son prêt et ses employés dévoués.

Les meilleures recommandations
  • Consultez les conseils du gouvernement destinés aux fournisseurs d'hébergement.
  • Mettez en place les directives suivantes pour nettoyer votre location de vacances. Les juridictions locales peuvent proposer des directives supplémentaires.
  • Suivez les instructions de l' Organisation mondiale de la Santé en plus des  recommandations et restrictions de voyage de la destination concernée.
  • Mettez à jour les clauses de votre politique d’annulation et envisagez d’adopter une politique flexible ou modérée en cette période particulière.Les vacanciers recherchent des propriétés avec des politiques d'annulation plus flexibles.
  • Vérifiez attentivement quels sont les dispositifs de sécurité disponibles dans la section « Modifier les détails de la propriété » et pensez à ajouter les numéros des hôpitaux et services d’urgence locaux.
  • Si la destination dans laquelle vous vous trouvez est concernée par les restrictions de voyage ou de location de vacances en cours pendant cette période, nous vous suggérons de bloquer votre calendrier ou de masquer temporairement votre annonce jusqu’à ce que ces restrictions de voyage prennent fin. Pensez à vérifier régulièrement auprès de vos autorités locales si ces dates de restriction de voyage sont prolongées ou non.
Ce que nous vous déconseillons de faire
  • Fournir à tout instant aux vacanciers des conseils ou recommandations sanitaires.
  • Chercher à influencer la décision des vacanciers en leur disant par exemple que « Voyager est moins dangereux que de rester chez soi. »
  • Ignorer la gravité de cette situation.
  • Encourager les vacanciers à enfreindre les législations locales ou les décrets d’urgence.
  • Annuler une réservation sur la base du pays d’origine du vacancier.
Gérer les appréciations négatives
Les appréciations ne peuvent être déposées qu’une fois qu’un vacancier a séjourné dans votre propriété. Si une réservation est annulée et que le vacancier ne séjourne pas dans votre propriété, aucune appréciation ne pourra être envoyée. En cette période difficile, nous vous recommandons de continuer à faire preuve d’une grande hospitalité auprès de vos vacanciers actuels en respectant scrupuleusement les normes en matière de nettoyage et de désinfection, et en leur fournissant une liste exhaustive des numéros à appeler en cas d’urgence. Montrer à vos vacanciers que leur sécurité est au cœur de vos priorités vous aidera certainement à recevoir de bonnes appréciations.

À propos de notre politique antérieure liée à la COVID-19
Entre le 13 mars et le 30 juin, nous avons adopté une politique pour trouver le meilleur équilibre entre les vacanciers et les propriétaires qui ont été touchés par la crise sanitaire liée à la COVID-19. Bien que nous ayons mis fin à cette politique, nous continuons à surveiller la situation et nous la mettrons à jour au besoin.

En outre, l'Ordonnance n° 2020-315 du 25 mars 2020 règlemente la résolution de certains contrats de voyages touristiques et de séjours en cas de circonstances exceptionnelles, pour les résolutions  qui ont été notifiées entre le 1er mars 2020 et une date antérieure au 15 septembre 2020 inclus.

Les vacanciers disposeront de 18 mois pour utiliser l’avoir. Si le vacancier n’utilise pas l’avoir pendant la période de dix-huit mois, le propriétaire ou gérant devra procéder au remboursement intégral des paiements effectués par le vacancier au titre de la réservation annulée, ou le cas échéant, au remboursement du solde de l’avoir restant.