Bien que rares, certaines demandes d'informations visent à escroquer les propriétaires de locations de vacances en se faisant passer pour un vacancier potentiel. Vous trouverez, dans cet article, une liste des caractéristiques des demandes frauduleuses pour vous aider à les identifier. Vous trouverez également la définition des escroqueries par versement d’un trop-perçu et comment les repérer.

Les caractéristiques présentées ci-dessous sont communes à la plupart des fraudeurs. Cependant, des vacanciers légitimes peuvent aussi partager certaines de ces caractéristiques. Une demande d’information correspondant à un des critères doit seulement vous alerter. Pour rappel, un seul de ces critères n’est pas suffisant pour déterminer si un vacancier est vraiment un fraudeur.

La meilleure façon de se protéger contre ces demandes frauduleuses est de savoir à qui vous allez louer votre propriété avant le début du séjour. Le système de messagerie Abritel® HomeAway™ vous aide à communiquer de manière plus sécurisée avec vos vacanciers.

Comment se protéger des demandes d'informations frauduleuses ?

Caractéristiques communes des demandes frauduleuses
•    Mauvaise maîtrise de l’orthographe, grammaire, majuscule et ponctuation
•    Utilisation de service de messagerie électronique gratuite
•    Le vacancier vous fournit plus de détails que d'habitude sur le but de son séjour
•    Le vacancier dit travailler en tant que capitaine d’un navire, médecin ou officier de l’armée
•    Le vacancier veut arranger un séjour surprise pour quelqu’un
•    Paiement de la réservation par chèque certifié, chèque bancaire ou virement bancaire non sécurisé
•    Le vacancier vous propose de régler un montant supérieur à votre location
•    Proposition de règlement dès la première demande
•    La demande du vacancier ne comporte pas de commentaires ou de numéro de téléphone
•    Le vacancier se réfère de manière incorrecte à votre logement (exemple : il vous pose des questions sur votre charmant appartement alors que vous possédez un chalet)
•    Le vacancier vous envoie une demande avec des dates de séjour spécifiques mais vous précisera qu’elles sont flexibles
•    La demande vous donne l’impression que quelque chose ne va pas


Escroquerie par versement d’un trop-perçu

Dans le cas d’une escroquerie par versement d’un trop-perçu classique, la personne vous envoie un chèque bancaire ou un virement d’un montant supérieur à la somme due. Le chèque s’avèrera contrefait ou volé. Cependant, avant que votre banque s’en rende compte, la personne vous demande d’effectuer le remboursement du trop-perçu à son nom ou au nom d’un tiers. Par exemple, le plus souvent elle utilise une excuse disant que son département financier a fait une erreur et demande de retourner le trop-perçu à un tiers pour compléter une autre réservation. Après avoir envoyé les fonds, votre banque s’aperçoit que le chèque d’origine n’est pas valable et vous n’entendrez certainement plus parler de cette personne.

Une nouvelle escroquerie par versement d’un trop-perçu implique l’usage des cartes bancaires. L’escroc réservera votre location en payant par carte. Il vous contacte par la suite et vous demande un remboursement par un autre moyen de paiement, souvent par virement, prétextant ne pas pouvoir accepter le remboursement sur sa carte bancaire. Là encore, seulement après avoir effectué le remboursement, on découvrira que ces escrocs utilisaient les informations de cartes volées.

Pour vous protéger de ces escroqueries, indiquez clairement aux futurs locataires que vous n’accepterez pas de paiement supérieur au loyer demandé et ne rembourserez jamais de trop-perçu à qui que ce soit.

Certains escrocs vous enverront le montant correct du loyer par chèque bancaire ou virement. Ils ne tenteront pas d’envoyer de trop-perçu mais utiliseront un faux chèque pour faciliter la transaction. Dans ce cas d’escroquerie, ces individus vous informent soudainement qu’ils doivent écourter leurs séjours et vous demandent un remboursement partiel de leur réservation. Seulement après avoir fait le remboursement votre banque découvre que le chèque d’origine était volé ou contrefait.

Dans ces différents types d’escroquerie, des propriétaires ont subi des pertes en envoyant leur argent à un escroc avant de découvrir que le paiement d’origine n’était pas valable.

Pour éviter les escroqueries par versement d’un trop-perçu, nous encourageons nos propriétaires d’accepter les paiements en ligne afin de supprimer l’envoi de chèque par courrier.

Que faire si une demande n’est pas légitime

Si vous êtes sûr qu’une demande n’est pas légitime, vous pouvez la signaler en indésirable depuis votre Espace Propriétaire. Vous pouvez également nous contacter avec l’adresse e-mail utilisée lors de l’envoi de la demande frauduleuse.
Voici les étapes à suivre pour signaler une demande en indésirable.

Enfin, nous vous prions de bien vouloir nous communiquer l’adresse e-mail du fraudeur en passant par le formulaire de contact du site. Si vous n’êtes pas sûr de la validité d’une demande en particulier, n’hésitez pas à nous contacter afin que nous puissions investiguer.